A / Le Test de Paternité

 

 

    Le test de paternité est une analyse scientifique qui consiste à comparer le profil génétique de deux ou plusieurs individus afin de mettre en évidence un lien de filiation. Pour réaliser le profil génétique d’un père présumé, d’un enfant et de sa mère, on analyse scrupuleusement  leur molécule d’Adn.


Le déroulement du test

 

 

Pour cela, on prélevé des cellules chez le père présumé de même chez la mère et l’enfant.

Les cellules prélevées sont ensuite envoyées au laboratoire pour être analysé. Une fois les cellules au laboratoire, elles sont isolées et recueillie sur des papiers FTP.  L’Adn est ensuite extrait par une lyse des cellules (méthode qui consiste à broyer les cellules pour caser la membrane plasmique), on obtient une solution visqueuse car l’Adn est libéré sous forme de longs filaments.

 

 

L’utilité des microsatellites

 

 

     La région de l’Adn contenant les microsatellites est amplifiés par PCR, pendant ce processus, les deux brins d’Adn sont séparés à haute température, puis sont découpés par une enzyme de restriction (protéine fondamentale dans le découpage des séquences de nucléotides) qui va isoler les microsatellites sans dégradation de leur taille. Une fois découpés, les morceaux d’Adn sont analysés par électrophorèse par gel (c’est méthode de séparation des fragments d’Adn en fonction de leur taille et de leur charge électrique), ce qui va permettre aux morceaux de migrer sous l’action d’un champ électrique, les plus grands morceaux vont se déplacer moins vite que les plus petits. 

  La distance entre les morceaux va déterminer leurs tailles. Le résultat est ensuite numéroté à l’aide d’une caméra à filtre ultra violet puis on accroche aux molécules des molécules de coloration. Pour atteindre une sensibilité satisfaisantes, on utilise des colorations fluorescents, c'est-à-dire colorations qui émettent de la lumière lorsqu’ils sont stimulé par une lumière d’excitation adéquate tels que les UV 

A la fin de l’expérience, on regroupe chromosomes et les tailles des microsatellites dans un tableau comme ci dessus, puis on les compare entre eux.

 

 

ADN du père présumé

 

Chromosomes

Taille des microsatellites 

Chromosome 1 

5     et     8

Chromosome 3 

11   et     2

Chromosome 5

3     et     9

Chromosome 8

14   et     11

Chromosome 11

8     et     8

 

 

ADN de la mère

 

Chromosomes

Taille des microsatellites

Chromosome 1

9     et     6    

Chromosome 3

4     et     4

Chromosome 5

7     et     2

Chromosome 8

12   et     5

Chromosome 11

14   et     3

 

 

ADN de L’enfant

 

Chromosomes

Taille des microsatellites

Chromosome 1

5     et     9

Chromosome 3

2     et     4

Chromosome 5

9     et     7

Chromosome 8

11   et     12

Chromosome 11

8     et     3

 

Le résultat des différents tableaux, nous montre  que l’enfant  est bien un descendant du père présumé puisque d’après les caractéristiques de ses chromosomes, les patrimoines du père présumé et de la mère complètent les caractéristiques des chromosomes de l’enfant.

 

Bilan

Les microsatellites sont propres à chaque être humain, lors de la reproduction sexuelle chez deux individus, les 23 chromosomes simples contenus dans les gamètes de chaque individu s’associe pour former 23 paires de chromosome, soit 46 chromosome simple. Dans la cellule œuf, l’information génétique contenue dans les gamètes des deux individus vont s’exprimer selon les lois de Mendel, autrement dit les informations Génétique contenue dans chaque gamète ne se fusion pas pour donner naissance à une nouvelle molécule d’Adn (premier loi).

L’information génétique de chaque chromosomes reste intacte, ils suivent la troisième loi de Mendel (il y a une ségrégation indépendante des caractères héréditaires).C’est pourquoi en comparant le profil génétique du père présumé, et de la mère, on retrouve les mêmes caractéristiques chez l’enfant.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×